jeudi 16 octobre 2014

Quand manger "healthy" n'est plus si healthy!

Depuis un certain temps, fleurissent sur les blogs de filles sportives des photos de leurs repas "healthy"; comme si manger équilibré et varié ne suffisait plus...
 
Est-ce que manger "healthy" est meilleur pour l'organisme que manger équilibré?
 
Oui, parce que manger "healthy" signifie manger plus sainement. Cela voudrait-il dire que manger varié et équilibré n'est pas sain, ou bon pour le corps?
 
 
 
Est-ce juste un abus de langage, un effet de mode?
 
Au début, je pensais que "healthy", ça voulait dire équilibré et varié pour nourrir notre corps, lui donner ce dont il a besoin pour fonctionner, en se permettant des petits écarts, de temps à autre...
 
Sauf que non: en réalité, cette façon de se nourrir est partie dans une dérive sans fin.
 
Maintenant, on lit de tout dans le manger "healthy":
1. Manger en moindre quantité, car le corps stocke l'excès de nourriture.
2. Plus de légumes et légumineuses, quitte à manger une assiette de salade verte avec deux cuillères de lentilles dessus.
3. Plus de protéines animales: nous sommes tous censés devenir végétariens ou végétaliens, non pas pour des idées personnelles, que je comprends, mais parce que ce type de protéines n'est pas bon pour notre corps.
4. Plus de gluten. Pourtant à moins d'avoir une maladie coeliaque, je n'en vois pas l'intérêt. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais tout d'un coup, les gens deviennent sensibles au gluten. Une histoire de marketing...
5. Plus de produits laitiers, comme si tout le monde d'un coup devenait intolérant au lactose aussi.
6. Plus d'eau, mais des tisanes détoxifiantes.
 
des purges et j'en passe...
 
Dernièrement, j'ai lu qu'être adepte du yoga, impliquait d'adopter ce genre d'alimentation pour être plus en accord avec son corps et la philosophie même du Yoga.
 
Combien de fois ai-je lu: "Maintenant que je fais du sport, je veux nourrir mon corps sainement".
 
On dirait parfois, que manger de la façon prônée, permet d'atteindre une espèce de nirvana, ou je ne sais quoi.
 
Est-ce que tous ces préceptes ne sont pas les premiers signes de l'orthorexie, qui se caractérise par "une sorte d'obsession à opérer une division entre les bons et les mauvais aliments et entre les aliments sains et malsains". Bref, un trouble du comportement alimentaire, au même titre que l'anorexie ou la boulimie.
 
Je choisis, délibérément de ne pas poster dans cet article les photos en question d'une pour ne pas cibler publiquement tel ou tel blog (car il y a d'autres articles intéressants), et de l'autre pour ne pas faire de publicité à ce genre de discours et de propagande dans l'air du temps.
 
Ce qui m'attriste au fond, c'est que ce genre de propos sont tenus pas les ténors non pas du barreau, mais de la blogosphère sportive, des filles dont la réputation des blogs n'est plus à faire. Ce qui de fait, leur donne beaucoup de crédibilité, et quand quelqu'un ose s'étonner du contenu de l'assiette (tant au niveau de la qualité que des quantités), on lui répond sèchement que la personne sait ce qu'elle fait et qu'elle est grande.
Bon, ben d'accord, circulez mesdames et messieurs, il n'y a rien à voir...
 
Quand je vois en guise de déjeuner (repas du midi, hein) un smoothie avec à côté deux abricots secs et quatre amandes ou bien deux cuillères de pâtes avec un quart d'avocat et des graines de lin, et un commentaire du style "Après tous ces efforts (une séance de sport), un déjeuner bien copieux!", ben je n'ai pas envie de rire mais de bondir sur ma chaise, comme sur un trampoline et de dire STOP!
 
Il est où l'équilibre là-dedans, nous aurait-on menti depuis toutes ces années avec les histoires de protéines, lipides et glucides apprises au collège?
 
 
Je mange des fruits secs, des fruits oléagineux, des légumes, des fruits, des produits céréaliers (pâtes, pain, riz, pommes de terre, blé, sarrasin), des légumes secs (pois chiches, quinoa, lentilles, haricots etc...), de la viande, du poisson, de l'huile, du beurre, des produits laitiers, des gâteaux et des glaces parfois etc.. et je n'ai pas la sensation de ne pas manger sain.
 
Tout est une question de préparation, d'équilibre, de quantité et de bon sens (que tout le monde possède, pour peu de s'intéresser un minimum). On ne prépare pas des pâtes cuites à l'eau avec de l'huile, pour les accompagner ensuite de beurre (pour leur éviter de coller entre elles) et de fromage râpé; pour les tremper ensuite dans un plat de viande en sauce, sous prétexte que c'est meilleur ou qu'on est d'origine normande!. Avant, quand je trouvais un plat très bon, j'avais tendance à me resservir, je ne le fais plus parce que j'ai appris à écouter mon corps: la sensation de faim est un très bon allié.
On a le droit de manger du hachis parmentier, un gratin dauphinois ou des pâtes à la bolognaise mais tout dépend de leur préparation et de leur quantité dans l'assiette par rapport à la faim qu'on éprouve.
 
Tout ça pour dire, que ce n'est pas la peine de se prendre la tête et chercher absolument à manger, non pas, "sain" (comme décrié dans cet article) mais juste équilibré, en y trouvant du plaisir.
 
 
Faîtes-vous la chasse à certains aliments? Etes-vous une adepte de l'alimentation "healthy"?
Mon article vous fait-il réagir dans un sens plutôt que dans l'autre?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


12 commentaires:

  1. Moi aussi j'hallucine quand je vois certains posts Healthy sur Instagram. Trois lamelles de pomme et 10g de Muesli, idéal pour aller courir 10km !!!!!!!!
    Je sais bien que nous n'avons pas tous le même métabolisme mais quand même.
    Je trouve que tu as bien pointé du doigt une dérive Fitspo.

    Pour ma part, j'essaye d'opter pour une alimentation équilibrée, dans la mesure du possible et je ne culpabilise pas de manger une pizza après un 10km !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente de voir, que je ne suis pas la seule à pointer le problème.
      Pareil que toi: une pizza? Ok mais le repas suivant sera plus riche en légumes et surtout moins gras; et surtout je ne me dis pas que cette pizza a anéanti tous mes efforts. Je considère que j'ai bien le droit de manger de tout, et que ce n'est pas la fin du monde. Tout est une question de juste mesure.

      Supprimer
  2. Pour ma part, ça me fait beaucoup penser au délire qu'il y a eu quand la blogosphère a commencé à fustiger les "skinny" au profit des "fit". C'est cool d'être musclée, mais ça n'intéresse peut être pas tout le monde...

    Ou le grand délire "régime" VS "rééquilibrage alimentaire". Dans la majorité des cas, les "rééquilibrages" que vous trouverez un peu partout seront des régimes parfois pires que ceux qui assument leur nom.

    Je pense qu'il est important de manger sain, mais comme pour tout, il faut savoir se modérer. Quand on en arrive à manger 3 feuilles de salade et quatre pois chiches en guise de déjeuner, ce n'est pas sain, ce n'est pas Healthy, c'est juste inconscient.
    Au même titre que faire 21h de sport par semaine quand on n'est pas sportif pro, d'ailleurs.

    Les dérives du Healthy tiennent effectivement des TAC. Et c'est encore plus flippant que le mouvement "pro-ana", parce qu'au moins ces derniers avaient conscience de se faire du mal!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très intéressant ce que tu dis par rapport au "combat" entre les filles officiellement au régime et celles qui parlent de rééquilibrage; ce n'est pas faux. Mais d'un autre côté, je pense qu'il faudrait trouver une dénomination pour les gens qui ne suivent pas vraiment de régime et qui ne font pas de rééquilibrage alimentaire, provisoirement dans le temps mais reprennent en main une alimentation à peu près équilibrée sans prise de tête au quotidien, en réajustant le tir après un repas trop copieux.

      Supprimer
  3. Je suis tombée sur ton blog un peu par hasard, et je soutiens à 100% ton propos ! Pour moi, c'est exactement comme le mouvement pro ana mais en pire : sous couvert de parler de santé, on peut le dire à voix haute, sans honte. Et on est même crédible.
    J'ai l'impression que la blogo s'élève un peu contre tout ça (j'en fais partie), même si ça ne suffit pas. On ne peut pas faire plus que ces billets d'humeur qui nous prennent aux tripes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est justement ça qui m'insupporte: faire croire que c'est bon pour la santé de s'affamer (disons les choses comme elles sont, hein) en prônant un style de vie sain; et avoir de l'audience par dessus le marché.

      Supprimer
  4. J'adhère tout à fait à ta pensée. J'ai arrêté de suivre un blog qui à force de dire que les féculents etait l'ennemi numero 1 m'insupportait. Certains osent meme remettre en question la parole de diététiciens et de nutritionniste dont c'est le métier (et qui ont fait médecine pour les seconds) en affirmant que respecter les principes d'équilibre qu'ils donnent sont totalement faux! Je trouve ça scandaleux. Pour perdre du poids il faut restreindre certains aliments en fait surtout les sucres rapides en particulier si on est plutôt sédentaire. Et éviter de manger trop copieux ou trop riche le soir mais sinon et en particulier quand on est sportif il faut manger de tout en quantite adaptée selon sa faim, ses besoins.
    Je vous rejoins dans le fait que cette méthode pour etre "fit" n'est rien d'autre qu'un régime destructeur qui à force peut se rapprocher de l'anorexie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce qui m'énerve justement: nous faire croire que le "healthy" tel que prôné par les filles, est meilleur pour la santé. La nourriture basé sur l'équilibre, la variété et les quantités raisonnables; n'est plus à la mode....C'est trop vieux! On a besoin de nouvelles tendances, comme dans les collections de prêt-à-porter!

      Supprimer
  5. Je suis bien d'accord avec toi !
    A chaque fois sur instagram quand je vois une phot de 3 haricots verts et d'une cuillère de riz (sans rien d'autre !!) avec le commentaire "yummy" je me dis qu'il y a quand même un problème...
    Pour moi manger sain c'est manger bio et le plus possible fait maison. Et si on fait des écarts, c'est pas bien grave !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le genre de photo et commentaire que je ne supporte plus de lire, et j'ai décidé de ne plus suivre deux blogs à cause de ça: j'en avais assez de ces photos qui ressemblaient plus à des photos de plats d'anorexiques que de filles qui souhaitaient adopter une façon de se nourrir saine et équilibrée. Encore, que, il est difficile parfois de s'entendre sur le mot "sain".

      Supprimer
  6. Je suis entièrement d'accord avec toi !!

    Je pense qu'il doit y avoir une certaine incompréhension pour beaucoup du concept "healthy", pour moi ce terme rime avec santé et équilibre. Mais quand je vois comment ces demoiselles se nourrissent, cela me dérange un peu, parce que déjà ça a un prix, ça doit pas être donné de manger des petites graines par-ci d'autres par là mais en plus vu la quantité qu'elles se servent c'est totalement inutile ! Comme pour le yoga, les Indiens parlent de manger "ayurvédique", là encore elles mélangent tout :p C'est fou quand même ces phénomènes de mode qui se développent sur les réseaux sociaux, aujourd'hui c'est ça je n'imagine même pas qu'est ce que ça sera demain.

    Pour ma part j'adore manger pizza, gâteaux et autres cochonneries, c'est très dur de faire attention quand on est gourmande, mais ça serai bête de se priver ! J’essaie de manger un peu plus équilibré même si c'est difficile, surtout j'évite les féculents le soir c'est tout (et encore quand je ne mange pas pizza). Mais depuis que je fais du sport je culpabilise moins parce que je sais qu'après un footing ou séance en salle c'est fini.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour résumer ce que je vois sur les photos, pour manger "healthy", il faut s'affamer, se donner bonne conscience en mangeant deux cuillères de "graines" et autres "algues", ne plus manger de viande et de poisson, pas de lait, pas de gluten, et manger surtout des légumes car les fruits contiennent trop de "sucres".

      Le yoga (celui à l'origine), est revenu à la mode: je ne compte plus le nombre de blogs sportifs qui surfent sur cette tendance d'un seul coup depuis un an. Et on lui prête de nombreuses vertus: même celle de faire maigrir!
      Le yoga c'est bon pour le corps et l'esprit; donc c'est "healthy", etc....Voici le raccourci.
      Encore un phénomène de mode, parce que sans une dépense énergétique conséquente et régulière et une alimentation correcte, à long terme; les résultats ne seront franchement pas extraordinaires, disons-le sérieusement.
      Non, mais où va-t-on, où va-t-on?

      Supprimer